Après la semaine dans l'Octave de Pâques nous entrons dans un cycle pascal de 6 semaines qui nous mène vers la Pentecôte qui marque la venue du Saint Esprit après que le Christ aura rejoint le Père par la fête de l'Ascension. Une série de 6 dimanches riches en beaux chants où tous  terminent par au moins un ALLELUIA, parfois 3. C'est le cas pour les introïts. Le graduel est remplacés  par un Alléluia.

 

IVème dimanche de Pâques B

Img 4Tp LeBonPasteur

Le 4ème Dimanche de Pâques est traditionnellement appelé le "Dimanche du Bon Pasteur" car l’Évangile de ce jour nous invite plus particulièrement à méditer sur cette image de ce Pasteur Suprême qui a donné Sa Vie pour Ses brebis. Jésus a voulu qu’à Sa suite, comme Lui, il y ait une armée de pasteurs, mais aussi de religieux et de religieuses qui, à leur tour, donnent leur vie pour garder ses brebis, faire revenir celles qui sont perdues. Il a voulu que des prêtres puissent accomplir avec Sa grâce la charge de conduire Son troupeau jusqu’aux pâturages du Ciel. Le Dimanche du Bon Pasteur, c’est aussi par conséquent un Dimanche particulier pour les pasteurs que sont les prêtres, qui doivent se mettre au service exclusif du seul Bon Pasteur qu’est le Christ. Osons donc prier avec ardeur pour nos chers prêtres : soutenons-les, remercions-les, encourageons-les ! Prions aussi pour que notre France puisse retrouver de nombreux mais surtout de saints prêtres. C'est aujourd'hui l'urgence des urgences pour notre Eglise en Occident. (Source Notre-Dame des Neiges)

L'Introit Misericordia Domini nous chante la miséricorde du Seigneur

Le deuxième Alléluia et l'antienne de communion  empruntent leur texte à l'Evangile de Saint Jean, chap. 10 verset 14 

Les chants de ce dimanche sont à trouvcer ici >>> (mp3 et partitions)

Et les lectures sont ici >>>>

 

Vème dimanche de Pâques B

5Tp B Vigne"Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage." C'est ainsi dans l'Introït, l'Eglise, adoptant un des plus beaux cantiques du Psalmiste, le psaume 97, célèbre avec enthousiasme les bienfaits que le Seigneur, son Epoux, a répandus sur elle, toutes les nations appelées à connaître ses grandeurs, à recevoir l'effusion de la sainteté dont il est la source, le salut auquel il a appelé tout les hommes. L'Eglise est SA VIGNE. Il la protège. Cantate Domlino canticum novum. Un chant nouveau comme les raisins de la vigne nouvelle. C'est le chant du bien-aimé à sa vigne.

Écouter les enregistrements de ce dimanche ici >>>

Retrouver les textes liturgique de ce dimanche ici sur le site de l'AELF

 

Cette semaine l'Eglise fait mémoire ou fête

  • mardi 1er mai : Saint Joseph, travailleur (mémoire)
  • Mercredi 2 mai : mémoire de S. Athanase, évêque d’Alexandrie, docteur de l’Église, † 373
  • Jeudi 3 mai : f^te des Saints Apôtres Philippe et Jacques

VIème dimanche de Pâques B 
Img 6TpA quelques jours de sa montée vers le Père le Christ nous laisse son commandement "Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour."

Le texte de l'introït Vocem jucunditatis est tiré du Propfète Isaïe (Is 48, 20) "Avec des cris de joie, répandez la nouvelle ; faites-la entendre, alléluia, annoncez-la jusqu'au bout du monde : le Seigneur a libéré son peuple, alléluia, alléluia.". Sa musique en mode III (MI-SI) annonce une joie mais une joie solide aux confins de la terre : le Seigneur a libéré son peuple

Le texte du premier ALLELUIA  est tire de Jean, chap 16 verset 28 : "Je suis sorti du Père et suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde et je retourne au Père"  dans une musique éclatant en mode VII donne la tolalité de la liturgie de ce dimanche.

Le chant de l'Offertoire : "Peuples, bénissez le Seigneur notre Dieu et faites revenir ses louanges : il a donné la vie à mon âme et n'a pas laissé mes pieds trébucher. Béni soit le Seigneur qui n'a pas repoussé ma supplication, ni écarter de moi sa miséricorde, alléluia" tiré du psaume 65 (versets 8, 9 et 20) tout comme le verset de l'introït (verset 1), un  hymne d'action de grâce pour tout ce que Dieu nnous a fait. La musique en mode II (RE-FA avec des pônites en LA) est imprégnée d'une joie toute profonde, une action de grâce qui se prolonge !

Pour écouter ou apprendre les chants de ce dimanche suivre ce lien >>>

Pour méditer les textes de la messe suivre ce lien >>>

 

Solennité de l'Ascension du Seigneur

Viri Galilaei, quid admiramini aspicientes in caelum ? Alleluia.
Quemadmodum vidistis eum ascendentem in caelum, ita veniet, Alleluia.
Hommes de Galilée, pourquoi regardez-vous avec étonnement vers le ciel ? Alléluia ; comme vous avez vu Jésus monter au ciel, c'est ainsi qu'il  reviendra, alléluia.

GIOTTOAscension

Les enregistrements de la messe de l'Ascension sont ici >>>

Les lectures sont à méditer ici >>>

Curieusement les textes de ce dimanche nous plongent plus dans la venue du Saint Esprit que l'Ascension du Seigneur comme si cette fête liturgique n'était pas importante. Mais il est sous-jacent qu'il n'y ait pas la venue de l'Esprit sans que le Christ soit monté au ciel.

En effet les textes de l'Introït de l'Ascension, cités ci-dessus, alliés à une belle musique en mode VII nous plongent aussi et déjà vers la Pentecôte. L'ange nous dit qu'il ne faut pas en rester là à contempler le résultat, aussi beau soit-il. Nous avons chanté ensemble nous chanterons ensemble encore et sans cesse ici et là où l'on veille bien nous faire une place, Celui qui, par son Esprit, demeure avec nous tous les jours. Semaine après semaine nous ferons de telle sorte que le même chant monte dans les cieux pour la plus grande gloire de Dieu.

Allons les amis, ne relâchez pas votre vigilance. Veillez et chantez. Vous avez commencé. Continuez maintenant.

A nous tous, à vous tous, nous nous disons 

Bonne et sainte fête de l'ASCENSION

 

  VIIème dimanche de Pâques B (à venir)